Comment maintenir les performances des poules pondeuses en claustration ?

Comment maintenir les performances des poules pondeuses en claustration ?

Depuis plusieurs années nous vivons des périodes compliquées avec les poules pondeuses en claustration. Ce phénomène entraîne un impact négatif sur le comportement de nos animaux qui avaient l’habitude d’explorer le parcours quotidiennement. 

Pour maintenir au mieux l'état d'emplument, les performances et l'indice de consommation de vos poules pondeuses en claustration, voici 3 axes de travail :

Occuper les poules pondeuses avec une farine d'aliment moins grossière

Distribuer une farine plus fine permet aux poules pondeuses en claustration de mettre plus longtemps à vider les chaines et limiter le tri. Ainsi, le lot reste plus homogène dans le temps.  

La granulométrie plus fine des aliments aura un effet sur la maitrise de la consommation en améliorant l’indice de consommation. L’hiver dernier, cet indice s’était fortement dégradé en raison d’une augmentation de la consommation, lors de la claustration des animaux.  

Enrichir le milieu et améliorer leur confort

Pour les jeunes lots, nous préconisons de mettre des Copeaux et de l’Asséchant pour améliorer la qualité de leur litière. En effet, travailler la litière est nécessaire pour favoriser le phénomène naturel de “Pouillage“ chez la poule pondeuse, aussi appelé bain de poussières. Cela va permettre de limiter l’agressivité entre les congénères. 

Pour les lots plus âgés, au parcours à consommation importante de fibres, nous conseillons d’enrichir avec des ballots de Luzerne Small ball, des petits ballots de paille propre et/ou un peu de Grit. Pour éviter le gaspillage et la consommation trop rapide des ballots de luzerne, l’idéal est de les couper en deux  et de les suspendre à 15 cm du sol. Grâce à cela, leur temps de consommation peut doubler ! 

Pour les lots de plus de 55 semaines, nous conseillons de déposer dans des bacs 2 à 3 g/jour et par poule d’Ecailles d’huitre. L’idéal est de les mettre à disposition après 12h. En effet, c’est après la ponte qu’elles ont besoin de s’occuper et qu’elles assimilent mieux le calcium. 

Il est également important de souligner que l’intérêt des poules quelque soit l’enrichissement s’estompe avec le temps. Il faut donc alterner les enrichissements.  

Des ficelles ou autres jouets peuvent également être intéressants mais la poule pondeuse a davantage d’intérêt pour les enrichissements de type «alimentaire ». Une étude ITAVI souligne que le taux de ponte est significativement plus élevé pour les lots ayant reçu des enrichissements « alimentaires » en complément de leur ration quotidienne (ITAVI, 2020).

Abaisser l'intensité lumineuse dans le bâtiment

poules pondeuses

Pour ne pas impacter le pic de ponte des poules pondeuses en claustration, il est recommandé de baisser progressivement l’intensité lumineuse après 25 semaines.

Les éleveurs équipés de boitiers adaptés peuvent baisser l’intensité plus fortement après la ponte. N’hésitez pas à faire contrôler la lumière par votre technicien muni d’un luxmètre.  

Au début, un lot a besoin d’environ 30/35 lux. En fin de lot, 5 à 7 lux suffisent l’après-midi. Une surintensité peut provoquer de la nervosité et du picage en période de stress comme la claustration récente des animaux.  

Ces conseils sont des leviers d’amélioration à prendre en compte pour limiter l’impact de la claustration et le passage en saison hivernale.  

Partager l'article :